Tu me détesteras ou tu m’aimeras, tu m’en voudras ou tu me remercieras, tu me trouveras inhumaine et sans cœur ou tu me considéreras comme une guérisseuse, car je te laisserai crier, hurler, pleurer… quand tu pratiqueras les différentes nuances et variations de la méthode VÔ-MO.

Sais-tu pourquoi ? Parce que la pratique du VÔ-MO te plonge dans tes blessures gravées dans toutes les cellules de tes corps (éthérique, astral, causal, physique…, bref tous tes corps) pour t’en libérer.

Durant une séance de VÔ-MO je te laisse dans ton processus de libération, je ne te console pas, je ne te câline pas, je ne te plains pas … je te respecte et respecte tes corps pour que tu puisses te connecter à ta source, à ta force interne, à ton potentiel de guérison afin que tes corps puissent aller dans leur processus d’auto-guérison. Après une séance, si tu en ressens le besoin, je reviens vers toi pour t’expliquer, pour que tu comprennes que tu es sur la voie de la libération corporelle.

Ton entourage et ta famille me détesteront, m’en voudront et te demanderont ” Es-tu certain.e de vouloir continuer la pratique du VÔ-MO ? Crois-tu que ça te fasse du bien ? C’est pas une secte ? Penses-tu que c’est normal, tu es encore plus mal dans ta peau qu’avant ? Est-ce la bonne méthode pour toi (finalement c’est qui toi ? Ton Ego, ton mental ?).

Bref, j’ai déjà entendu ces remarques, ces reproches, ces critiques et ces jugements (et puis il y aussi la projection et le transfert sur le.a thérapeute qui est vu.e comme un.e ennemi.e et un danger) et ton mental te fera hésiter !

Tu le sais que tes corps ne mentent pas et que le VÔ-MO travaille tes corps qui traînent tes bagages ancestraux et tes vieilles valises qui empêchent d’évoluer !

Tu le sais que c’est pas agréable, que c’est pas facile, que tu te prends des claques quand tu te libères de tes diktats et de tes croyances…

Les réactions que tu auras s’appellent le décapsulage corporel par le VÔ-MO.  https://youtu.be/XUUZsmW8_5U

OU ALORS

Ceux qui te connaissent te diront WOUAW génial, qu’as-tu fais pour être mieux dans ta peau ? Chez qui as-tu été ? C’est quoi qui t’a libéré.e ?…

Tu le sais que le meilleur thérapeute c’est toi-même et que le VÔ-MO t’ouvre la voie et te montre le chemin pour ton auto-guérison !

En pratiquant le VÔ-MO, tu libères tes blessures pour cheminer vers la liberté corporelle et vers la GAI-RI-SON de Toi !

Joëlle Gabriel